Les risques de crues nous concernent tous

Ces événements ont non seulement été une source de souffrance pour les populations concernées, mais ont aussi coûté très cher. C’est pour cette raison que le Laboratoire Mobilière a lancé le projet «Initiative de recherche sur le risque de crues – de la compréhension à la gestion», dont l'objectif est de fournir des bases et des outils innovants pour une gestion durable du risque d'inondation.

Simulateur de dommages

Carte interactive de la Suisse qui indique les dommages actuels et futurs causés par des crues, et présente comment il est possible d’influer sur ceux-ci

Potentiel de dommages

Carte interactive de la Suisse qui indique jusqu’au niveau des quartiers les zones exposées au danger de crues ainsi que le nombre de bâtiments et de personnes concernés

Mémoire des inondations

Archives d’images interactives de toute la Suisse comptant plus de 4000 images et photos d’inondations des 700 dernières années

Dynamique de risques

Outil interactif qui présente, à l’aide d’exemples emblématiques, les facteurs exerçant une influence sur le risque de crues et l’évolution de ces facteurs au cours du temps

Exemple d'application
Canton
Exemple d'application
Canton
Exemple d'application
Commune
Exemple d'application
Protection des objets
Outil simulateur de dommages de crues
Quelle est l’ampleur actuelle des dommages causés par les crues aux bâtiments? Quelle sera-t-elle demain?

Le simulateur de dommages interprète la carte des dangers et montre l’ampleur possible des dommages aux bâtiments en cas de crue. De plus, il met en évidence la façon dont cette ampleur pourrait évoluer à l’avenir et dans quelle mesure il est possible d’influer sur cette évolution.

Markus Köppel, commandant des sapeurs-pompiers d'Au (SG)

Par rapport au reste de la Suisse, notre région d’intervention présente un potentiel de dommages lié aux crues supérieur à la moyenne. Grâce à une nouvelle digue mobile de protection contre les crues, nous serons encore mieux équipés pour faire face à cette menace à l’avenir.

Outil potentiel de dommages des crues
Où des places de travail sont-elles menacées?

Cet outil offre pour la première fois la possibilité d’identifier le potentiel de dommages des crues au niveau des quartiers dans toute la Suisse. Ainsi, il indique dans chaque quartier les personnes ou les biens à protéger susceptibles d’être affectés par une inondation.

Exemple d'application
Outil mémoire des inondations
Mon lieu de domicile a-t-il été inondé par le passé?

Les souvenirs des crues passées et des dégâts qu’elles ont occasionnés s’estompent rapidement. Cette collection d’archives d’images issues de toute la Suisse, que tout un chacun peut compléter avec ses propres photos d’inondations, a pour but d’éviter que ces événements tombent dans l’oubli.

Exemple d'application
Matthias Probst, professeur de géographie au gymnase de Berthoud (BE)

Grâce à cet outil, les élèves peuvent explorer le thème des risques de crues de manière approfondie et réaliste et comparer leurs résultats aux connaissances scientifiques.

Outil dynamique de risques
Comment le développement de l’urbanisation influence-t-il le risque de crues?

Le risque de crues pour un endroit donné évolue avec le temps. Cet outil permet aux utilisateurs de comprendre en toute autonomie les causes de cette évolution et le rôle des différents facteurs entrant en ligne de compte.

Exemple d'application
Actualités: Dommages actuels et futurs dus aux crues
Découvrez avec nous le simulateur de dommages

Pour remplacer la manifestation automnale du Laboratoire Mobilière, ci-contre trois brèves vidéos sont à disposition depuis décembre 2020. Ils montrent comment il est possible d’évaluer les dommages actuels et futurs et l’aide qu’apporte le simulateur de dommages dans la pratique.

Le chargement des vidéos peut prendre un certain temps. Merci de patienter quelques instants.

À propos de l’initiative de recherche

Initiative de recherche sur le risque de crues: de la compréhension...

Parmi les événements naturels qui frappent la Suisse, aucun n’occasionne des coûts aussi élevés que les crues. Celles-ci représentent plus de deux tiers des dommages causés par les dangers naturels. Au cours des 40 dernières années, quatre communes sur cinq ont été frappées par des crues en Suisse. Toutefois, bien que la valeur à neuf des bâtiments situés dans les zones à risque avoisine les 500 milliards de francs et que les dommages correspondants se chiffrent parfois en milliards, la recherche ne s’est guère intéressée jusqu’à présent aux dommages provoqués par les inondations, se concentrant avant tout sur le mode de formation des crues et leur ampleur.

Avec l’«Initiative de recherche sur le risque de crues ‒ de la compréhension à la gestion», le Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels intègre le facteur «dommages» à la recherche traditionnelle sur les crues. Les divers projets de recherche débutés en 2018 ont notamment pour but d’élaborer des aides à la décision pour la gestion du risque de crues.

... à la gestion

Une question centrale guide le développement des outils pratiques dans le cadre de l’initiative de recherche sur le risque de crues: «que peut-il se passer?» Les outils mis au point par le Laboratoire Mobilière doivent aider les autorités cantonales et communales ainsi que les spécialistes et la population à identifier les risques de crues et, sur cette base, à réduire les dommages qui en découlent. Ces outils permettent aussi de fixer des priorités claires, fondées sur les risques, quant aux mesures de protection. L’initiative de recherche fournit des éléments essentiels pour une gestion intégrée des risques, telle que préconisée par la plateforme nationale «Dangers naturels» PLANAT.

Mais comment prévenir les inondations? En mettant en place les diverses mesures de prévention qui existent, qu’elles concernent l’aménagement du territoire ou soient d’ordre organisationnel, biologique (p. ex. protection des forêts) ou technique.

Les particuliers peuvent eux aussi contribuer à la protection contre les crues, par exemple au moyen de mesures visant à protéger les objets. Ces mesures sont présentées sur le site Internet Protection-contre-les-dangers-naturels.ch, classées par groupe d’utilisateurs et par besoin. Les propriétaires ont ainsi à leur disposition un «check-up des dangers naturels» assorti de mesures concrètes pour protéger leur bâtiment contre la pénétration d’eau.

Initiative de recherche sur le risque de crues
Vidéo en allemand
Notre portrait

Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels

Le Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels est le fruit d’une collaboration dans le domaine de la recherche entre le Centre Oeschger de recherche en climatologie de l’Université de Berne et la Mobilière Suisse Société d’assurances. Les recherches effectuées au Laboratoire Mobilière portent essentiellement sur les crues, les tempêtes et la grêle ainsi que sur le potentiel de dommages liés à de tels événements. Une grande importance est accordée au transfert des connaissances dans la pratique.

Le Laboratoire Mobilière a été fondé en 2013. Les deux partenaires ont ensuite défini ensemble le cadre dans lequel s’inscrivent ses recherches. Depuis lors, les axes thématiques des chercheurs sont constamment développés et mis en œuvre.

Le principe de liberté d’enseignement et de recherche est garanti contractuellement. Le Laboratoire Mobilière conserve toute liberté dans le choix des projets de recherche, des méthodes et des éventuels partenaires de recherche, et toute indépendance dans l’interprétation des résultats. Les résultats des recherches sont la propriété de l’Université de Berne. Ils sont publiés sur les canaux scientifiques usuels. Faisant partie intégrante de l’Université de Berne, le Laboratoire Mobilière poursuit une stratégie de liberté d’accès aux résultats des recherches.

Recherche
Identifier et quantifier les risques de crues

Le projet «Initiative de recherche sur le risque de crues – de la compréhension à la gestion» durera de 2018 à 2020. Il regroupe divers sous-projets scientifiques. Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet du Laboratoire Mobilière.

Médias
Relations publiques

Crues, tempêtes ou encore grêle: les risques naturels intéressent beaucoup le public. Les chercheurs du Laboratoire Mobilière répondent régulièrement aux questions des journalistes et sont souvent invités à donner des conférences devant les décideurs des milieux politiques, économiques et sociaux. Leurs connaissances pointues en matière de recherche sur les risques naturels sont très demandées au niveau local, régional et national. Mais le Laboratoire Mobilière est également actif dans les relations publiques.

L’essentiel en bref sur le site Internet du Laboratoire Mobilière.

Contact
Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels

Université de Berne
Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels
Hallerstrasse 12
CH-3012 Berne

Tél: +41 31 631 86 09
E-Mail

Souhaitez-vous ajouter un commentaire?
Votre avis et vos remarques sont importants pour nous.

Version de navigateur non supportée
La version de votre navigateur peut causer des problèmes d'affichage ou des retards pendant le chargement. Veuillez mettre à jour votre navigateur ou utilisez un autre navigateur.