1 sur 7

En Suisse, une personne sur sept habite dans un bâtiment exposé au risque d’inondation.

Les risques de crues nous concernent tous

C’est pour cette raison que le Laboratoire Mobilière a lancé le projet «Initiative de recherche sur le risque de crues – de la compréhension à la gestion», dont l’objectif est de fournir des données nouvelles et fiables pour faciliter la gestion de ces risques.

Risques de crues hier
Découvrir la carte

Les inondations font partie de la mémoire collective de la Suisse. Les images de tels événements peuvent aider à sensibiliser le grand public et les décideurs locaux à l’importance des mesures de protection. Elles permettent également aux chercheurs d’étudier et d’améliorer des modèles de risques de crues.

En savoir plus
Risques de crues aujourd’hui
Découvrir la carte

Les autorités et les spécialistes souhaitent non seulement savoir quelles sont les zones présentant un risque de crues, mais ils veulent aussi connaître le potentiel de dommages qui en découle. L’outil d’évaluation «Potentiel de dommages des crues» indique les zones dont le potentiel de dommages est particulièrement élevé. Il aide ainsi à fixer des priorités en matière de mesures de protection en fonction des risques.

En savoir plus
Risques de crues demain
Évaluer le risque

Les expériences et les simulations aident les autorités et les spécialistes à comprendre pourquoi le risque de crues change au cours du temps et quels sont les facteurs qui augmentent ou qui diminuent ce risque. L’outil web interactif «Dynamique de risques» rend ces expériences possibles en ligne et en peu d’étapes.

En savoir plus
Les risques de crues hier
Mémoire collective des inondations

Bien qu’elles puissent provoquer d’importants dégâts et affecter dans une large mesure les personnes concernées, les inondations sont rapidement oubliées. En l’espace de quelques années, elles s’effacent complètement de la mémoire de la population. C’est pour cette raison que nous avons créé un site Internet sur lequel nous présentons au grand public une collection de photos d’inondations prises dans toute la Suisse.

Découvrir la carte arrow_right_alt
Les risques de crues aujourd’hui
Potentiel de dommages des crues

En Suisse, les inondations sont à l’origine de plus de deux tiers des sinistres dus à des événements naturels. Le site Internet «Potentiel de dommages des crues» contient une carte interactive indiquant le nombre de bâtiments, de personnes, de places de travail, d’installations publiques, etc. exposés à des crues, à l’échelon d’un quartier, d’une commune ou d’un canton.

Pour la première fois, grâce au site Internet «Potentiel de dommages des crues», le potentiel de dommages peut être identifié dans toute la Suisse, même au niveau d’un quartier, ce qui est aussi une première. Il est ainsi possible de voir en détail où se trouvent les personnes ou les biens à protéger importants, tels que bâtiments ou valeurs immobilières, qui sont exposés aux crues.

Découvrir la carte arrow_right_alt
Les risques de crues demain
Dynamique de risques

Le site Internet «Dynamique de risques» montre l’évolution du risque de crues de l’Emme dans la région de Berthoud au cours des 200 dernières années. La combinaison de divers paramètres est au cœur de cette évolution: croissance de la surface d’habitat, cours de la rivière, quantité d’eau et changement climatique.

Les utilisateurs du site peuvent découvrir différents scénarios et simuler leurs conséquences sur le risque de crues.

Évaluer le risque arrow_right_alt
À propos de l’initiative de recherche
Initiative de recherche sur le risque de crues – de la compréhension à la gestion»

Aucun événement naturel ne coûte aussi cher à la Suisse que les crues. Plus de deux tiers des dommages occasionnés par des événements naturels sont dus aux inondations. Celles-ci ont touché quatre communes suisses sur cinq au cours des 40 dernières années.

Bien que la valeur à neuf des bâtiments situés dans des zones à risque atteigne près de 500 milliards de francs au total, la recherche ne s’était jusqu’ici que peu intéressée aux dégâts causés par les inondations, se focalisant surtout sur les causes des crues.

Le projet «Initiative de recherche sur le risque de crues – de la compréhension à la gestion» du Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels comble cette lacune. Les divers sous-projets de recherche dureront de 2018 à 2020 et ont notamment pour objectif de fournir des aides à la décision pour la gestion des risques de crues. Pendant toute la durée du projet, des outils seront développés et constamment améliorés afin d’aider les communes, les cantons et la population à identifier les risques de crues. Ces outils permettront en outre de fixer des priorités en matière de mesures de protection en fonction des risques, et de sensibiliser toutes les parties concernées aux risques de crues en général.

Notre portrait
Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels

Le Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels est le fruit d’une collaboration dans le domaine de la recherche entre le Centre Oeschger de recherche en climatologie de l’Université de Berne et la Mobilière Suisse Société d’assurances. Les recherches effectuées au Laboratoire Mobilière portent essentiellement sur les crues, les tempêtes et la grêle ainsi que sur le potentiel de dommages liés à de tels événements. Une grande importance est accordée au transfert des connaissances dans la pratique.

Le Laboratoire Mobilière a été fondé en 2013. Les deux partenaires ont ensuite défini ensemble le cadre dans lequel s’inscrivent ses recherches. Depuis lors, les axes thématiques des chercheurs sont constamment développés et mis en œuvre.

Le principe de liberté d’enseignement et de recherche est garanti contractuellement. Le Laboratoire Mobilière conserve toute liberté dans le choix des projets de recherche, des méthodes et des éventuels partenaires de recherche, et toute indépendance dans l’interprétation des résultats. Les résultats des recherches sont la propriété de l’Université de Berne. Ils sont publiés sur les canaux scientifiques usuels. Faisant partie intégrante de l’Université de Berne, le Laboratoire Mobilière poursuit une stratégie de liberté d’accès aux résultats des recherches.

Recherche
Identifier et quantifier les risques de crues

Le projet «Initiative de recherche sur le risque de crues – de la compréhension à la gestion» durera de 2018 à 2020. Il regroupe divers sous-projets scientifiques. Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet du Laboratoire Mobilière.

Médias
Relations publiques

Crues, tempêtes ou encore grêle: les risques naturels intéressent beaucoup le public. Les chercheurs du Laboratoire Mobilière répondent régulièrement aux questions des journalistes et sont souvent invités à donner des conférences devant les décideurs des milieux politiques, économiques et sociaux. Leurs connaissances pointues en matière de recherche sur les risques naturels sont très demandées au niveau local, régional et national. Mais le Laboratoire Mobilière est également actif dans les relations publiques.

L’essentiel en bref sur le site Internet du Laboratoire Mobilière.

Renseignements aux médias

Prof. Dr. Rolf Weingartner, co-responsable du Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels
+41 31 631 88 74, E-Mail

Prof. Dr. Margreth Keiler, co-responsable du Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels
+41 31 631 32 77, E-Mail

Contact
Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels

Université de Berne
Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels
Hallerstrasse 12
CH-3012 Berne

Tél: +41 31 631 86 09
E-Mail: Mobiliar Lab

Feed-back

Souhaitez-vous ajouter un commentaire? Votre avis et vos remarques sont importants pour nous.